Yeti – le géant Google à l’assaut du cloud gaming

Par le 8 Fév 2018 | Jeux mobile, Les plus populaires

D’après un communiqué, l’entreprise américaine Google de la Silicone Valley se penche actuellement sur le développement d’un service de streaming dédié à l’univers des jeux vidéos. Disponible sur Chromecast et console de jeux, le géant californien veut sa part de marché dans un marché en pleine expansion.

Yeti - le géant google à l’assaut du cloud gaming

Le cloud gaming – un marché sectaire

Des sociétés comme Sony et Nvidia ont cherché pendant des années à faire de la diffusion de jeux en streaming une chose, afin que les joueurs puissent échapper entièrement au processus de téléchargement et à la place, diffuser des jeux depuis le cloud. Mais ce n’est que récemment que la technologie a été assez avancée pour le rendre possible. Sony a PS Now, qui peut diffuser des jeux sur Internet vers un PS4 ou un PC, tandis que le service GeForce Now de Nvidia fait la même chose pour les périphériques Shield de l’entreprise ou d’un ordinateur moderne avec un GPU Nvidia.

Ces services sont assez niches et s’appuient sur une console ou un PC relativement coûteux pour fonctionner. Cependant, un nouveau projet de Google appelé Yeti pourrait abattre bon nombre de ces obstacles en permettant aux utilisateurs de streamer des jeux sur des appareils compatibles Chromecast, ou peut-être sur une toute nouvelle console domestique Google.

Lancement prochain de Yeti par Google

Détaillé dans un rapport de The Information, Yeti aurait été publié à la fin de 2017, mais pour des raisons inconnues, la date de lancement a apparemment été repoussée. L’idée est qu’avec les débits Internet plus rapides d’aujourd’hui, Google pourrait héberger des jeux sur des serveurs dans le Cloud et envoyer des données graphiques à un individu, réduisant ainsi considérablement la puissance de calcul dont une personne aurait besoin si elle essayait de faire la même chose localement.

Ce ne serait pas la première fois que Google expérimente le marché du jeux vidéo, puisque le Nexus Q en 2012 et le Nexus Player en 2014 possédaient tous deux la capacité de jouer à des jeux et étaient même livrés avec des manettes de jeu en option. Cependant, comme ces systèmes étaient basés sur des puces mobiles moins puissantes, ils n’avaient pas la capacité de jouer des titres modernes et lourds en graphisme AAA sans l’aide de quelque chose comme Yeti.

Si l’on regarde au-delà de PS Now et GeForce Now, Yeti de Google serait également en concurrence avec des entreprises similaires telles que GameFly, Liquid Sky et Parsec, bien qu’aucune de ces sociétés n’ait les mêmes ressources. Pour l’instant, tout ce que nous pouvons faire, c’est attendre que Google trouve le moyen de concrétiser Yeti.




Laisser un commentaire