Facebook Messenger tue son assistant virtuel

Par le 10 Jan 2018 | Android, iphone, Réseaux sociaux

Facebook Messenger dont l’assistant virtuel nommé M était en version béta depuis 2015 à été officiellement abandonné par la firme de Mark Zuckerberg.

Assistant virtuel de Facebook

Les assistants virtuels sont très à la mode ces dernières années, les grands noms du domaine de la high tech on crées leurs propres assistants.  Apple a crée Siri, Google a crée Google Assistant , Amazon a crée Alexa et même Microsoft a crée Cortana. Cela a crées de nouveaux usages et un  nouveau marché. disponible sur plusieurs plateforme, smartphone, tablettes tactiles, ordinateurs portables et même boxs télé et smart TV.

Facebook Messenger voulait nous simplifier la vie

Pour celles et ceux qui ne le savaient pas, M a été lancé en 2015, l’assistant virtuel de Facebook opérait au seins de l’application Messenger. A l’instar des autres assistants virtuels, il vous permettait de lancer des recherches, passer des commandes, poser des questions et obtenir des informations. Il analysait également votre comportement dans l’application Facebook Messenger afin d’anticiper vos futurs besoins et de vous faire gagner du temps. Par exemple, des emojis pour compléter une phrase ou un lancer un appel si vous avez parler d’un coup de fil.  Jugé intrusif selon certains, il pouvait s’avérer très pratique pour d’autres.

Selon Facebook ne n’est pas un échec total puisqu’un porte parole du réseau social au milliards d’utilisateurs à indiquez, je cite : « Nous avons lancé ce projet pour apprendre ce que les gens attendaient d’un assistant, et nous avons beaucoup appris. Nous utilisons ces informations utiles pour alimenter d’autres projets d’IA sur Facebook Messenger. ». Visiblement, Facebook qui en a appris beaucoup après plus de 2 ans n’a pas abandonné l’idée d’un assistant virtuel, cette déclaration ne laisserait -t-elle pas entendre l’arrivé d’un successeur à M ? L’abandon de cette fonction qui n’était accessible qu’au près de plusieurs milliers d’utilisateurs sur les quelques milliards que compte le réseau social devrait passer inaperçu.




Laisser un commentaire