Facebook : comment les réseaux sociaux utilisent vos données a bon escient

Par le 2 Août 2018 | Android, iphone, Réseaux sociaux

La loi européenne sur le RGPD a obligé les réseaux sociaux à revoir leur politique d’utilisation des données personnelles. Le scandale de Facebook et du site Cambridge Analytica avait choqué la plupart des utilisateurs. Par ailleurs, l’entreprise comme les autres réseaux sociaux concurrents ont subi quelques revers et ont du revoir leur manière d’aborder les données personnelles. TopAppli vous propose de faire un retour sur les actions effectués par ces entreprises.

réseaux sociaux

La protection des données personnelles est devenu un réel cheval de bataille pour les autorités. Pour les réseaux, l’exploitation de ce que l’on appelle le Big Data est le business model majeur. Il faut donc que celles-ci soient totalement transparente dans leurs démarches. Découvrez ce que Facebook, Google ou encore Instagram effectuent comme action avec vos données.

Combien de temps passez vous sur les réseaux sociaux et combien valent vos données ?

Il s’agit là de la dernière fonctionnalité proposée par Facebook et Instagram. Les deux réseaux sociaux proposent à partir de ce 1er août un nouvel outil vous permettant de « mieux gérer son temps ». Grâce à cela, les sites seront à même de vous communiquer le temps passé sur leurs plateformes. Si le temps passé est considérable, il y a tout un arsenal d’alertes vous permettant de mettre un système d’alarme. De plus, vous pourrez désactiver les notifications push durant une certaine plage horaire. L’objectif de Mark Zuckerberg est de rétablir la confiance envers ses utilisateurs. Pour la première fois depuis son entrée en bourse, Facebook chute et donc l’entreprise doit à tout prix revoir sa copie. Cette démarche montre que l’usage des données fait par ces réseaux sociaux est complètement vertueux.

Facebook

Facebook

Le Big Data est un enjeu décisif pour les publicitaires et les sociétés. Ces derniers sont par ailleurs prêts à payer le prix pour avoir accès à vos informations personnelles. De son côté, l’usager ignore totalement quelle est la valeur concrète de ces informations. C’est là que le sénateur américain Mark Warner entre en scène. Celui-ci, dans un livre blanc, propose que les entreprises informent leurs usagers en temps réel combien rapporte chaque donnée. Ceci permettra une plus grande transparence encore.

Les réseaux sociaux pourraient bien devenir payant pour pallier la perte des données

C’est un hoax assez récurrent qui revient régulièrement à propos des réseaux sociaux et notamment de Facebook. Ce dernier pourrait devenir payant. Si Mark Zuckerberg à très longtemps réfuté cette possibilité, il a déjà entamé cette version onéreuse sur certaines entités comme WhatsApp. C’est la partie business de l’application mobile qui est destiné aux professionnels. Les entreprises peuvent désormais répondre à leur demande client. Seulement dans les 24 heures qui suivent l’envoi du message, passé cela celles-ci devront payer. Pour le reste de l’application mobile, tout est gratuit. A l’origine, le logiciel lancé en janvier 2018 et depuis la sortie 60 milliards de messages ont été échangés.

Espionnage jeux Android

Google de son côté a subi de plein fouet les actions de l’Union Européenne à son encontre. En effet, l’UE a récemment condamnée le géant américain à une gigantesque amende de 4.3 milliards d’euros pour abus de position dominante. Google aurait profité du système d’exploitation Android pour favoriser certains logiciels comme Google Chrome au détriment de certains concurrents tels que Qwant. La firme américaine elle refuse de payer cette somme et va faire appel auprès de l’UE et brandit la menace de faire payer Android et ses contenus. Lorsque l’on sait qu’il s’agit du logiciel intégré dans 90% des smartphones disponibles cela paraît problématique.

Pour le reste des réseaux sociaux telles que Twitter ou Snapchat, ces derniers ce sont contentés de mettre à jour leurs conditions d’utilisations. Pour le moment, les conséquences du RPGD ne sont pas encore pleinement connues. Il faudra donc encore attendre quelques temps pour voir comment les réseaux sociaux réagiront.




Laisser un commentaire