Strava – des bases militaires misent à nues

Par le 29 Jan 2018 | Android, iphone, Les plus populaires

Strava, application très populaire aux États Unis et en Occident d’ordre général est un service permettant à son utilisateur de traquer son parcours et de transmettre des statistiques liées à l’activité physique de l’usager. Qu’il s’agisse de course à pied, de vélo ou de natation, l’app dédiée à la pratique sportive révèle aujourd’hui par son emploi de nombreux points névralgiques dont de nombreuses bases militaires américaines à travers le globle.

Des emplacements militaires découvert par Strava

Mise en danger des militaires en zone de guerre

La rétrospective de l’entreprise en 2017 a montré tous les parcours empruntés par ses utilisateurs à travers le monde. Sorti en novembre 2017, il a pris de l’ampleur ce week-end lorsque Nathan Ruser, un étudiant australien, a remarqué que les pistes empruntées par les utilisateurs de Strava dans certains pays permettaient d’identifier les militaires américains et ceux d’autres pays.

Alors que de nombreuses grandes villes et régions sont très actives en raison de l’énorme quantité d’activités, les sites militaires se distinguent comme des centres d’activité dans certaines régions plus discrètes comme la Syrie, l’Afghanistan ou la Somalie. Cela est accentué par le fait que l’application est plus populaire en Occident que dans des pays comme le Moyen-Orient ou l’Afrique.

Strava permet à ses utilisateurs d’enregistrer leur exercice par GPS en utilisant un téléphone ou des appareils portables comme Fitbit, qui ont été fournis aux forces américaines dans le passé.

Les militaires repérés grâce à Strava

Dans la plupart des cas, les données publiques peuvent être utiles. Il peut aider à trouver de nouveaux sentiers pour courir, à trouver des parcours dans de nouveaux endroits ou même à identifier d’autres coureurs avec qui pratiquer des exercices ou faire concurrence. Avec plus d’un milliard d’activités répertoriées sur la carte de chaleur, il donne un aperçu intéressant du nombre de personnes dans le monde qui exercent une activité sportive.

Strava – une application employée à tort

Le service offre un mode privé qui ne partage pas les informations en dehors de l’application. La compagnie a déclaré que sa carte thermique est basée sur des données publiques seulement. Il semblerait donc que les militaires partagent leur information publiquement, peut-être sans le savoir ou sans s’en rendre compte.

La carte thermique n’inclut pas d’informations sur les utilisateurs, mais, comme d’autres sur Twitter l’ont démontré, il est possible de visiter le service et de rechercher les utilisateurs en fonction des routes qu’ils ont parcourues publiquement. Cela pourrait révéler l’identité des militaires.

La carte thermique mondiale représente une vue globale et anonyme de plus d’un milliard d’activités téléchargées sur la plateforme. Elle exclut les activités qui ont été marquées comme zones de confidentialité privées et définies par l’utilisateur. Les équipes Strava s’efforcent d’aider les gens à mieux comprendre l’environnement de l’application pour leur donner le contrôle de ce qu’ils partagent.




Laisser un commentaire