L’application alerte attentat SAIP abandonnée par le gouvernement

Par le 30 Mai 2018 | Android, iphone, Réseaux sociaux

L’application mobile SAIP a été crée il y a deux ans, alors que la France s’apprêtait a accueillir l’Euro 2016. L’objectif de sa création, selon le gouvernement alors en place à l’époque était d’informer les personnes qui se trouvaient à proximité d’une attaque terroriste ou bien d’une catastrophe naturelle. Après de très nombreuses déconvenues de l’application, le gouvernement d’Edouard Philippe vient d’annoncer la fin de l’application SAIP.

Application SAIP attentat prise d'otage Trèbes

Ce fut une suite de ratés pour l’application SAIP qui a sonné le glas du logiciel. Ce dernier était censé prévenir la population si un attentat se produisait aux alentours. Cependant sur les derniers attentats qui ce sont produits, l‘application SAIP c’est toujours manquée avec des bugs ou bien avec des messages envoyés quelques heures après.

SAIP l’application mobile contre les attentats abandonnée

L’information a été confirmée par la plupart des grands médias. L’application mobile SAIP va être abandonnée par le gouvernement français. En effet, le contrat qui lie la France à la société Deveyware qui est à l’origine de SAIP. Cette dernière a été lancée en juin 2016 en prévision de l’Euro 2016 et a été sollicitée dès le 14 juillet 2016 lors de l’attentat de Nice. Premier attentat et première défaillance pour SAIP puisque cette dernière a envoyé un message d’alerte deux heures après les faits. Selon Numerama, cette défaillance a été due a une série de bug et un câble de Fibre Optique sectionné.

Plus grave par la suite, l‘application SAIP a crée une fausse rumeur d’attentat en septembre 2016. Cette dernière à informé les personnes proches de Châtelet les Halles durant 34 minutes d’un attentat qui se produirait dans le quartier. En réalité, il ne se passait rien et les internautes ont vertement critiqué SAIP. Enfin dernier incident en date, lors de l’attentat terroriste de Trèbes, puisque le logiciel est resté muet toute la journée. Au total, SAIP aura coûté près de 300 000 euros à l’Etat français.




Laisser un commentaire