Gobee : l’application de vélos en libre-service quitte la France

Par le 27 Fév 2018 | Android, Autre, iphone

Après de nombreuses dégradations de ses vélos, l’application Gobee quitte le marché français.

Gobee est un service de partage de vélos basé à Hong Kong. Ce dernier n’investira plus dans le marché français. L’entreprise a subi une destruction massive de ses vélos. Gobee, qui comptait 2 000 vélos à Paris. L’application avait au moins 150 000 utilisateurs à travers le pays. Cependant, 3 400 des vélos de l’entreprise ont été endommagés et que plus de 1 000 ont été volés. Des chiffres rapportés par le quotidien The Guardian

Gobee : l’application se retire du territoire français

Les ennuis de Gobee sont le dernier exemple de la bataille difficile pour le partage de vélo sans stations. Ces systèmes abandonnent la nécessité d’aller chercher ou de ramener un vélo sur un quai ou une crémaillère complète et de permettre aux cyclistes de laisser les vélos où ils veulent. Plutôt que de payer dans un kiosque, les gens peuvent déverrouiller les vélos et payer la balade avec une application mobile. Ainsi ils n’ont plus besoin de sortir de leur chemin pour le ramasser ou le déposer. C’est censé rendre le vélo plus accessible.
Le problème est que les vélos sont plus vulnérables lorsqu’ils ne sont pas enfermés dans un grand porte-vélos. À son tour, le partage de vélo sans bornes a rencontré sa part de problèmes dans le monde entier. Gobee l’avait déjà fait quitter en Belgique parce que le vandalisme et les dommages causés à sa flotte de bicyclettes ont atteint des limites que l’entreprise ne peut plus surmonter. Elle s’est également retirée de deux villes du nord de la France. Néanmoins, Paris reste avec quelques autres services de partage de vélos concurrents, et les efforts de vélo sans dock continuent à germer autour du monde.

Quel est votre avis concernant concernant le retrait des vélos Gobee, et donc de l’application du territoire français ? Dites-le nous dans les commentaires.




Laisser un commentaire