Disney suit Nintendo et va lancer plusieurs jeux mobiles

Par le 19 Jan 2018 | Android, iphone, Jeux mobile

Les gros acteurs du gaming et du multimédia se font relativement discrets sur le versant des jeux mobiles. Après les annonces de Nintendo ou encore de Warner Bros, c’est au tour de Disney de se lancer dans l’aventure portable. L’entreprise de Mickey vient de signer plusieurs partenariats avec des studios de développement pour jeux mobiles afin de lancer de nouveaux titres.

Disney jeu mobile Nintendo applications

L’entreprise Disney veut devenir un acteur majeur du gaming sur mobile. La société californienne a annoncé la signature de partenariats avec plusieurs acteurs majeurs du développement de jeux vidéo. Ainsi des sociétés telles que Gameloft, Glu ou encore Ludia font ainsi partie de l’accord.

Disney vise des jeux Star Wars et Marvel en réponse à Nintendo et Mario

Il ne faut pas se tromper non plus en pensant que Disney va faire un poussée spectaculaire dans le domaine du gaming sur mobile. La société aux grandes oreilles est déjà présente sur les stores avec des jeux tels que Duck Tales, remake d’un succès d’époque sur les aventures de la Bande à Picsou. Attention aussi, un jeu mobile Kingdom Hearts n’appartient pas à Disney mais à Square Enix à l’origine aussi de Final Fantasy Brave Exvius. On peut donc supposer qu’un autre jeu Kingdom Hearts sortira ou bien qu’un partenariat sera établi entre les deux entités.

La signature de grands studios tels que Gameloft n’est pas anodine pour Disney. Le but est de rattraper le retard face à des sociétés telles que Nintendo sur les jeux mobiles. En effet, la maison de Mickey vient chercher des futurs clients en proposant des jeux gratuits où des achats seront intégrés afin de gagner de l’argent aisément. Ainsi des jeux sur l’univers de Star Wars ou bien Marvel peuvent être imaginés pour les fans des licences en question. De même des free-to-play à l’image de Vaiana : Villages des îles peuvent être imaginés sur des films tels que le Roi Lion ou Les Indestructibles.




Laisser un commentaire