Uber : SoftBank investit dans l’application, bonne nouvelle pour la firme

Par le 29 Déc 2017 | Autre

D’une série de scandales au départ du PDG Travis Kalanick, en passant par une bataille juridique en cours avec Waymo au sujet de la technologie automobile auto-driving, l’entreprise a pris une raclée. Mais à quelques jours de la fin de l’année 2017, Uber vient de recevoir de très bonnes nouvelles.

Selon The Wall Street Journal, un investissement très discuté du groupe japonais SoftBank Group va de l’avant. Les investisseurs et les employés de la compagnie de covoiturage ont offert des actions équivalant à environ 20 pour cent de l’entreprise le jeudi 28 décembre, a déclaré le journal, citant des sources anonymes familières avec la question.

Uber : l’invesstisement de SoftBank pour redresser l’application

SoftBank limitera d’abord la participation qu’elle acquiert à 15 % dans une offre publique d’achat qui valorise Uber à 48 milliards de dollars, selon le rapport. Il s’agit d’un rabais d’environ 30% par rapport à la dernière évaluation d’Uber, qui a établi la valeur de l’entreprise à 70 milliards de dollars. Néanmoins, les employés d’Uber qui encaissent des sommes sont sur le point de devenir très riches. Ils pourront vendre leurs actions à environ 33 $ l’action, a noté Recode. Dans le cadre de l’accord, SoftBank investira au moins 1 milliard de dollars dans Uber, selon The Wall Street Journal.

Le conseil d’administration d’Uber ajoutera six membres, dont deux de SoftBank. Les termes de l’accord prévoient également des réformes pour les entreprises et une augmentation des droits de vote pour tous les investisseurs. Ces changements devraient mettre fin aux querelles internes qui se poursuivent depuis que M. Kalanick a démissionné de son poste de directeur en juin. Kalanick siège toujours au conseil d’administration d’Uber et l’investisseur d’Uber Benchmark s’est engagé dans une longue bataille pour que Kalanick renonce à son influence restante.

Bien qu’Uber ait connu une croissance massive au cours des dernières années et que le covoiturage soit considéré par beaucoup comme la tendance de transport la plus importante dans un avenir proche, l’entreprise a été accusée de tout, depuis le camouflage d’une brèche majeure dans les données jusqu’à l’utilisation de logiciels pour contourner les autorités gouvernementales. Une grande partie de cela a été liée à une culture d’entreprise toxique créée par Kalanick. Uber a nommé l’ancien PDG d’Expedia Dara Khosrowshahi pour le remplacer en septembre, mais l’investissement de SoftBank pourrait être le premier véritable signe de redressement de l’entreprise.

La SoftBank parie gros qu’Uber peut nettoyer son numéro. La société japonaise détient déjà des participations dans d’autres sociétés de covoiturage, ce qui donne à Uber non seulement de l’argent, mais aussi des liens qui pourraient l’aider sur les marchés étrangers, où la société a été contestée par différents rivaux. Après un an de coups de poing, Uber pourrait enfin être prêt à en lancer.

Quel est votre avis concernant l’investissement de SoftBank ? dites le nous dans les commentaires.




Laisser un commentaire