Saisissez les termes de votre recherche et appuyez sur la touche Entrée.

WhatsApp expose les mineurs a la pédopornographie

Les réseaux sociaux sont devenus de réels point centraux de notre société. Même les mineurs disposent de leurs propres profils sur les différents logiciels. Une chasse aux contenus pédopornographique est une constante et c’est au tour de WhatsApp d’être épinglé par un rapport sur sa modération.

WhatsApp

WhatsApp

WhatsApp est le réseau social appartenant au groupe Facebook. Il s’agit d’un logiciel de messagerie dans lequel plusieurs utilisateurs peuvent converser. Comme pour la plupart des autres logiciels comme Twitter, Instagram ou bien même sa maison mère, elle souffre d’un problème de modération sur les contenus jugés problématiques.

WhatsApp a timidement réagi après le rapport

D’après un rapport issu de deux entreprises de sécurité israélienne : Netivei Reshet et Screensaverz, WhatsApp a beaucoup de mal à gérer les contenus problématiques. En effet, selon ces dernières il est aisé d’accéder à des images de type pédopornographiques comme des vidéos de violences. De plus, certaines applications mobiles avaient des catégories de contenus pour adultes qui renvoient directement vers des groupes du réseau social.

Le site internet TechCrunch a identifié les grandes lignes du rapport et a même constaté qu’un groupe de 256 personnes était encore actif avec des utilisateurs de partout dans le monde. De son côté, WhatsApp a réagi en clôturant ce même groupe mais ce n’est pas tout. La firme a communiqué affirmant qu’elle pratiquait la tolérance zéro concernant les contenus pédopornographiques. De plus, le réseau social a par la suite supprimé 130 000 comptes en à peine 10 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.